jalousie Petite Reflexion -

Le Canada, est sans aucun doute en Amerique du Nord, impossible de l oublie. Mais voila je me pose certaines questions.

Les liens ici entre les gens, sont bien plus supperficiels que par chez nous, les gens fonctionnent beaucoup sur l echange d interet et c est pourquoi il est tres difficile de perser au sein d un groupe canadien. Si vous n avez rien qui les interresse a leur apporter, ne vous attendez pas a ce qu ils deviennent vos amis malgres leur sympathie sans borne. Le sentiment de * societe de consommation * est extremement present dans la vie quotidienne ici, des pub qui coupent un film en 10 parties ( sans exagerer ), des centres commerciaux plein a craquer en permanance, et l etalage des biens que possedent les gens sur leur facebook bien plus communs que par chez nous autres francais amplifie encore plus ce sentiment.

Moi je me demande si ce capitalisme en force aurait une influence sur la personalite des gens ? Est il possible que ce dernier tende a les rendre plus jaloux ? De toute ma vie je n ai jamais ete confronte a tant de gens jaloux de tout et n importe quoi. Je n ai pas grand chose a envier, mais j ai le malheur de ne pas avoir enormement de complexes apparents, et de ne pas me laisser faire, d avoir un peu d ambition et ce sourire dont personne ne connait reellement les dessous ( mais ca c est une autre histoire )  ce qui semble plaire que tres moyennement. J ai eu affaire a des gens qui auront essaye de me casser en 10 morceaux,qui auront tout fait pour demolir mon sourrir, sans raison. Je me suis remise en question, vraiment, mais j en reviens toujours a la meme conclusion, celle que je n ai pas grand chose a me repprocher ici a vancouver si ce n est cette rage de vouloir m en sortir.

Triste constat que j ai fais a plusieurs reprises et dont j avais envie d evoquer rapidement. Voila ce qui aura fichu ma soiree au travail en l air. Je faisais mon travail de serveuse, mais les clients engagent la conversation, je suis forcee de leur repondre, de me montrer la plus sympatique possible, mais non, impossible, Madame la sorciere me lance ces regards qui vous glacent sur place, et vient me sonner les cloches pour que je fasse autre chose, commente de maniere extremement rabaissante chaque geste que je peux avoir, jusqu a la maniere dont je tiens les pots a eau !!! Etrangement on ne dit rien aux autres serveuses qui font parfois bien pire que moi ... Mais plus elle me casse, et + je lui sourris, et + elle me casse, mais je continue de sourire parce que je ne lui donnerais pas l occasion de lui montrer a quel point ca m enerve et me blesse.